Au royaume des Pues

7 filles glam' et pleines d'autodérision...

jeudi 12 juin 2008

On a OSE me le demander

sb10066590g_001

"Es-tu vierge ?"

Si je vous jure. Des messieurs (car oui il y en a eu deux, à croire qu'ils faisaient un concours du plus grand tue-le-rencart) ont enfin réussi à détrôner le célèbre "Bien charmante Mademoiselle, t'as vu, t'as un 06 ?".

Extrait choisi, le gueux rencontré à une soirée

"Je me suis dis que ça pourrait coller nous deux, parce que je recherche une fille bien, tu vois, ..."
"Euh... NON"
"Une fille vierge. Histoire de ne pas me choper les maladies qu'elle aurait pu attraper dans le lit de n'importe quel autre."

Malgré le poétisme inéluctable de la chose, j'en ai déduit que certains gueux voient la drague comme une proposition de sacrifice rituel plus que comme un sport.
Leur hypothèse number one est que la fille non vierge est une catin de base. Certes, je vous l'accorde, les deux peuvent aller de pair sans qu'un jugement négatif ne puisse être formulé. Et pour cause. Mais quand j'ai émis l'hypothèse d'observer son CV bactériologique avant de lui faire la bise, il n'a pas compris mon humour.
Hypothèse number two: il faut que j'arrête de porter des robes à la Audrey Hepburn croisée Laura Ingalls, encore plus affublée d'une barrette fée Clochette. Après j'ai l'air tellement prude que personne ne se doute que je peux avoir un humour de merde. Et donc je me retrouve face à un gueux qui me dit que si je veux lui faire des bébés, il est libre dans quinze jours pour l'annonce officielle.

Extrait choisi, le rencart avec le gueux

Petit préambule: oui, j'accepte des rencarts avec des gueux, alors que je suis en couple. Je préviens à l'avance: je fais des études zoologiques. Sociologiques aussi, d'ailleurs. Ou bien je suis assez naïve pour croire aux coups de foudre amicaux. Au choix.
Donc. Le rendez-vous avec le gueux se passe super bien. Genre on va devenir amis pour la vie, je nous vois déjeuner le midi de bagels au saumon et nous prendre pour des héros de sitcom. Sauf qu'il a osé...

"Au fait, je me demandais, tu as déjà eu un copain ?"
"Bah justement ... Mais pourquoi tu me demandes ça au fait ? [Rappel des faits: On est amis pour la vie on va manger des bagels au saumon DONC on se fout de mon CV amoureux tant que ce n'est pas pour critiquer et se moquer non ? ]"
"En fait tu sais les filles quelquefois sont .. modernes. Elles ont un amoureux."
"Oui, j'en avais un en 3° année de maternelle. Cause de rupture: un baiser au Carambar loupé. Mais continue je t'en prie!"
"Et je me demandais si tu en avais déjà eu un. Un moderne, un avec lequel ... Enfin, je veux que ma future femme soit vierge, Sandra, et ..."
Même que je m'appelais déjà Sabrina, mais que j'ai souri, comme si j'étais George Clooney ayant sur les lèvres un "what else ?". La barbe de trois jours en moins. Une fille a réussi à répondre à ce genre de question honteuse "Oui, mais tu gagnes combien ? Parce qu'à moins de 30k€, je n'envisage pas de fréquenter.". Au moins, aspect bitchy des causes du contrat partagé.

Je ne suis pas là pour lancer une polémique rappelant qu'un mariage a été annulé en avril 2008 parce que la femme n'était plus vierge, alors qu'elle avait dit l'être. Et de se demander où sont les droits de la femme dans l'histoire - dans le fait qu'elle n'ait plus à le revoir c'est ça ? - et si elle ne pourrait pas lui coller un procès aux fesses pour atteinte à la vie privée à ce connard barbare. Pardon, présumé connard barbare.

La question est plus futile, soyons cohérents svp:
y-a-t-il une question qui peut vraiment tuer un premier rendez-vous ?

Maintenant, je crois qu'on a la réponse. Parce que face à l'homme me désignant comme un animal à acheter et à sanctifier, j'ai envie de répondre:

"T'es bien charmant t'as vu. Mais je m'appelle Sabrina. Pour toi ce sera Mademoiselle."

Ou plus simplement

"Dispose."

- Sabrina -

Posté par sweetange à 15:23 - Langues de Pues - Commentaires [8] - Permalien [#]

Commentaires

    j'ai une question qui tue un premier RDV (histoire vraie :p):

    "y a un buisson là-bas, ça te dit qu'on aille faire l'amour derrière ou pas?" ...

    je n'ai même pas perdu mon temps à lui dire de disposer, ça se lisait sur mon visage!!!

    Posté par Mathilde, vendredi 13 juin 2008 à 15:24
  • C'est marrant parce que quand on m'a posé cette question c'était pour être sur que je ne l'étais plus et que le mâle n'allait pas s'embarasser d'une pucelle à décapsuler.

    Oui je sais c'est dit de façon tout à fait charmante mais le gueux s'imprègne en moi !

    Posté par Aurélie - Pulpa, vendredi 13 juin 2008 à 17:54
  • "une pucelle à décapsuler"... MDR! je t'aime ma choupette!

    Posté par Mathilde, vendredi 13 juin 2008 à 18:10
  • Ca fait depuis la 3ème que je traîne cette expression, m'étonnes que tu ne l'ai pas encore entendu ! mais plus rien ne t'étonnes !

    Posté par Aurélie - Pulpa, vendredi 13 juin 2008 à 19:57
  • J'adooore l'expression c'est juste énorme !!

    Et pour le buisson ... il a battu un record la. Pourtant j'ai rencontré plein de mecs à tendance perverse mais là c'est juste beau, limite on devrait lui décerner une médaille de goujat plébien.

    Posté par sab, samedi 14 juin 2008 à 02:08
  • Dame Frénégonde la Puceeeeellllle !!!!
    J'ai envie de dire filons quenouilles et tout et tout.

    Posté par Luce, samedi 14 juin 2008 à 02:16
  • "T'es bien charmant t'as vu. Mais je m'appelle Sabrina. Pour toi ce sera Mademoiselle."

    Ou plus simplement

    "Dispose."

    Juste j'adore.

    Et moi non plus Choupette je ne t'ai jms entendu dire "décapsuler" même lors de notre semaine de vie commune.
    A croire que tu nous parles pas assez souvent comme une beauf. Faut rectifier ça moi je dis! Yo les meufs, on fait péter un picon bière!

    Posté par Vanessa, samedi 14 juin 2008 à 04:03
  • "décapsuler" j'adore! parfois l'inverse tue aussi, "il faut que tu saches je suis puceau" ... ahahahahhaha!!

    Posté par Lilia, dimanche 15 juin 2008 à 19:26

Poster un commentaire